Articles Blog

Deux minutes dans l’univers du cheerleading

Deux minutes dans l’univers du cheerleading


Elles s’entraînent fort exécutent des acrobaties et pratiquent des routines de gymnastique rythmées Tout ça avec le sourire, mais sans pompons Les cheerleaders acrobatiques sont de plus en plus nombreuses au Québec Qu’est-ce qui les motive? C’est ce qu’on cherche à savoir parce qu’aujourd’hui la Gazette des femmes passe deux minutes dans l’univers du cheerleading Bien j’ai décidé d’être cheerleader à Jésus-Marie en secondaire 2 parce que je me disais Crime elles sont belles, elles sont fines elles sont tout le temps en train de sourire J’écoutais beaucoup comme… des films de cheerleading C’est ça qui m’a vraiment partie J’avais pas vu encore les pratiques ça ressemblait à quoi parce que c’est plus difficile qu’on pense C’est pas juste sourire et se faire aller les mains Le cheerleading, ça a évolué Bon, c’est sûr qu’aux États-Unis c’est encore vraiment beaucoup plus populaire mais ça a évolué au Québec parce que justement on a suivi les tendances des États-Unis Puis avant moi quand je faisais du cheerleading le plus haut niveau où on se rendait c’était aux nationaux Maintenant, on peut aller même jusqu’aux mondiaux Ben moi je crois qu’il n’y avait pas beaucoup de sports pour les filles où elles pouvaient aller en compétition de gangs à part le basket c’était toujours Il y a des filles qui aimaient moins ça puis de compléter avec la danse puis… il y a beaucoup de films aussi Les filles les écoutent tous Le cheerleading c’est définitivement un sport Je pense qu’on devrait même pas se poser la question en fait pis pourquoi? Ben parce que ça combine trois disciplines donc oui on a le cheerleading donc les stunts qu’on appelle…les pyramides puis tout ça On a aussi de la gymnastique puis on a de la danse On combine de l’endurance puis du cardio donc avec tout ça oui définitivement on peut considérer ça comme un sport Parce que c’est beaucoup d’entrainement Il faut aussi faire de l’entrainement en dehors des pratiques aussi Dans le fond, comme au gym pour le cardiovasculaire pour les muscles aussi puis c’est vraiment Il faut avoir une certaine discipline bien manger toujours bien s’entrainer bien dormir donc oui je considère vraiment ça comme un sport Une discipline qui demande des efforts physiques et tout ça Pour moi, c’est clair que c’est un sport Je considère le cheerleading comme un sport extrême un sport exigeant un sport magnifique un sport fantastique

1 thought on “Deux minutes dans l’univers du cheerleading”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *